READING

Maria Elena Versari. Picasso/Boccioni in Perspecti...

Retour

Maria Elena Versari. Picasso/Boccioni in Perspective

Umberto Boccioni Dynamism of a Speeding Horse+Houses

Umberto Boccioni, Dynamism of a Speeding Horse+Houses, 1915, Gouache, oil, paper collage, wood, cardboard, copper, and iron, coated with tin or zinc. The Solomon R. Guggenheim Foundation Peggy Guggenheim Collection, Venice. 76.2553.30

Dans les écrits dédiés au futurisme, et à Boccioni en particulier, le rôle de Picasso a été longuement la source de débats et de polémiques. C’est surtout dans le domaine de la sculpture que les rapports entre les deux artistes sont le plus nébuleux. La question est compliquée par l’intensification de l’attitude expérimentale envers les matériaux qui caractérise les deux artistes au début des années 1910 et qui établit un échange continu entre sculpture et peinture, mais aussi entre positions théoriques et praxis artistique. Pour ces raisons, il a manqué, jusqu’à présent, une étude systématique des rapports entre les deux artistes dans le domaine de la sculpture. La question nécessite une nouvelle enquête fondée sur des recherches qui portent à la fois sur les documents, les matériaux et les techniques. Fruit d’une étude systématique de documents d’archive inédits, cette communication vise donc à reconfigurer la question des influences et des échanges entre la sculpture de Picasso et celle de Boccioni en donnant une nouvelle interprétation du rôle qu’avait pour les deux artistes l’interaction entre langage théorique, choix et usage des matériaux, et polychromie.

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Pise, Maria Elena Versari est Visiting Assistant Professor d’histoire de l’art à la Carnegie Mellon University. Elle a été, entre autres, Ricercatrice à l’université de Messine, Scholar-in-Residence au Center for the Arts in Society à la Carnegie Mellon University, Lynette S. Autrey Visiting Professor au Humanities Research Center à la Rice University et Visiting Scholar au Getty Research Institute. Elle a travaillé comme Fellow au Smithsonian American Art Museum et comme boursière à l’Institut national d’histoire de l’art.

Elle a publié deux monographies (Brancusi, 2005 ; Kandinsky e l’astrattismo, 2007, trad. française, 2008, trad. portugaise 2011), la réédition des récits dystopiques de Ruggero Vasari, L’angoscia delle macchine et Raun (Palerme, 2009), et plus de vingt articles sur le futurisme, le cubisme, la sculpture moderne, l’avant-garde internationale et l’art et l’architecture totalitaires. En 2016, son édition et traduction anglaise de Pittura scultura futuriste de Boccioni a été publiée par les éditions du Getty Research Institute. Elle a aussi été commissaire de l’exposition « Totally Lost », soutenue par la Communauté européenne. Consacrée à l’architecture totalitaire et à la mémoire urbaine, cette exposition a vu la participation de 186 photographes internationaux représentant 300 sites dans le monde. Elle travaille actuellement à une étude monographique intitulée The Foreign Policy of the Avant-Garde et à un deuxième volume sur l’iconoclasme politique au xxe siècle.

Maria Elena Versari is Visiting Assistant Professor of Art History at Carnegie Mellon University. She studied at the Scuola Normale Superiore, where she received a PhD in Art History with a doctoral dissertation devoted to the international relations of Futurism in the 1920s. She held the positions of Assistant Professor of 19th- and 20th-Century Art at the University of Messina and Scholar-in-Residence at the Center for the Arts in Society at Carnegie Mellon University. More recently she was the Lynette S. Autrey Visiting Professor in the Humanities Research Center at Rice University and Visiting Scholar at the Getty Research Institute. She has worked as a Fellow at the Smithsonian American Art Museum and at the Institut National d’Histoire de l’Art in Paris.

She has published two monographs, Constantin Brancusi (Florence, 2005) and Wassily Kandinsky e l’astrattismo (Florence 2007; French trans. 2008; Portuguese trans. 2011), edited the republication of Ruggero Vasari’s Futurist dystopian dramas The Anguish of the Machines and Raun (Palermo 2009) and has written several articles devoted to Italian Futurism, avant-garde internationalism, Cubism, Fascist aesthetics and architecture, and early twentieth-century sculpture. In 2016, she edited and co-translated the first English-language edition of Boccioni’s 1914 Futurist Painting Sculpture for the Getty Research Institute Publications and has co-curated Totally Lost, an EU-sponsored exhibition devoted to totalitarian architecture and urban memory involving 186 international photographers and mapping 300 locations worldwide.

Les resumés de chaque intervention